mercredi 3 mai 2017

Ma Raison de Vivre (Tome 1) de Rebecca Donovan

Prix : 18.90€
Format : 28 x 34.4 cm
Nombre de pages : 544
Genre : Young Adult
Edition : Pocket Jeunesse (PKJ)
Numérique : Oui

Citation : "









Résumé : 
– Et si je ne veux pas être ami avec toi ?
– Alors nous ne serons pas amis.
– Et si j’ai envie d’être plus qu’un ami ?
– Alors nous ne serons rien du tout.

Emma a tout fait pour empêcher Evan d’entrer dans sa vie. Non pas parce qu’il la laisse indifférente, bien au contraire, mais parce que personne ne doit savoir. Savoir qui elle est vraiment, quelle est son histoire, et surtout, ce qui l’attend tous les soirs, quand elle rentre chez elle…



L'amitié et l'amour sont sans doute les seules raisons
pour Emma de ne pas se jeter du haut d'un toit.

Je pense que certains seront très heureux d'avoir enfin mon avis sur ce livre, qui a fait couler beaucoup d'encre lors de sa sortie, et encore après. Je suis sûre que vous ne vous attendez pas à cet avis par contre. J'ai décidé de me lancer dans cette lecture car j'étais curieuse. Cette fois, je ne remercie pas ma curiosité car je suis tombée sur un livre qui ne m'a pas du tout transporté…

Dans ce roman nous allons suivre Emily, ou Emma, qui vit chez son oncle et sa tante après le décès de son père. Elle aurait pu rester avec sa mère, mais cette dernière l'a justement laissé à Carole et son mari. Elle n'a déjà pas tellement de chance dans la vie, mais la tante en rajoute une couche en la battant. Seule la meilleure amie d'Emma, Sarah, connaît la vérité sur ce qui se passe à la maison. Mais un jour, l'élément déclencheur qui va bouleverser la vie d’Emma va entrer en scène sous la forme, évidemment, d'un garçon : Evan. 

Je risque de taper un peu sur ce premier tome pour une raison simple : à mes yeux il ne mérite pas du tout toute la publicité qu'il a eu. Je vais soulever un par un les plus gros soucis qui ont gâché ma lecture.

On m'a vendu ce livre comme étant un roman qui traitait du sujet très sensible qu'est la maltraitance. En réalité, nous n'avons ici qu'une romance entre deux adolescents. C'est tout. L'aspect violent de la condition d’Emma n'est qu'un outil pour mener à son histoire avec Evan. J'ai l'impression d'avoir été flouée…

Un autre soucis qui a son importance à mes yeux est assez compliqué a expliquer. Dans chaque roman il est important d'alterner les moments de calme et les moments qui bougent un peu plus. Ici je n'étais jamais complètement posée dans un moment de calme, et jamais à fond dans les moments plus violent, qui durait bien trop peu de temps pour que j'ai le temps de paniquer avec le personnage et d'avoir peur pour elle. Je n'étais pas du tout dans l'histoire, pas dans l'action, et aucune volonté d'allumer ma liseuse pour poursuivre ma lecture… quand on en arrive là, c'est vraiment que le livre ne nous transporte pas !

J'ai également eu du mal avec ce roman parce qu’Emma ne fait que dire qu'elle en a marre mais n'agit pas. Elle se complaît dans sa situation sans réagir. Des personnes veulent l'aider pourtant, et elle dit ne pas vouloir que son cousin et sa cousine soient séparer de leurs parents, mais elle pense pas qu'ils sont en danger avec sa tante qui la frappe avec une barre de fer ?! Son comportement m'a fatigué…

Pour faire simple et résumer tout ça, c'est un livre qui ne mérite pas sa notoriété car il est bourré de problèmes. Sans toute cette promotion, il aurait pu passer entre les gouttes. Je vais suivre le conseil d'une amie et m'arrêter là pour cette saga, qui n'est pas fait pour moi du tout...

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire