jeudi 23 février 2017

Miss Peregrine et Les Enfants Particuliers Tome 3 La Bibliothèques Des Âmes de Ransom Riggs

Prix : 17.90€
Format : 13.5 x 21 cm
Nombre de pages : 592
Genre : Fantastique
Edition : Bayard Jeunesse
Numérique : Oui













Résumé : Dans le Londres d’aujourd’hui, Jacob Portman et Emma Bloom se lancent à la recherche de leurs amis enlevés par les Estres. Ils retrouvent leur trace grâce au flair aiguisé d’Addison, l’illustre chien particulier doué de parole. Bientôt, au bord de la Tamise, ils font la connaissance de Sharon, un géant bourru qui, moyennant une pièce d’or, propose de leur faire traverser le fleuve. Ils rejoignent ainsi l’Arpent du Diable, une boucle temporelle à la réputation effroyable où séjournent les particuliers les moins recommandables, où pirates et malfaiteurs commettent leurs forfaits en toute impunité. Jacob et Emma ne se sont pas trompés : l’ennemi a bien établi son QG dans l’Arpent, derrière les murs d’une forteresse imprenable…

Les enfants se sont fait piéger et capturer. 
Jacob et Emma sont leur seul espoir. 
Mais le monde des particuliers est encore plus dangereux que ce qu'ils imaginaient. 

Dans la foulée du tome 2 j'ai attaqué le tome 3 sans hésitation. Vu la fin du 2, il n'y avait pas a hésiter bien longtemps, vous me direz. Pourtant, je regrette de ne pas avoir lu un autre livre entre les deux. Je l'ai un peu fait traîné, et j'étais clairement moins prise dans l'histoire. Mais passons les détails de ma petite vie pour nous concentrer sur ce dernier tome de la trilogie Miss Peregrine et Les Enfants Particuliers !

Ceux qui n'ont lu ni le tome 1, ni le tome 2, on entre dans une partie spoiler. Sautez donc directement au paragraphe suivant ! Pour les autres, poursuivons je vous prie. A la fin du tome 2 nous avions découvert la supercherie de Caul, l'un des deux frères de Peregrine, et l’Estre suprême et complètement fou ! Tous les enfants ont été capturés, sauf Emma et Jacob, sauvés par Addisson. Le molosse les a enfermé dans une cabine téléphonique, dans laquelle ils se retrouvent maintenant coincés par un Creux. Nous les retrouvons au début du roman exactement au même endroit, un Creux affamé tapant au carreau !

Nous retrouvons en effet nos héros dans la même position délicate qu'à la fin du second tome. Aucun temps ne s'est écoulé depuis. Pas même une petite seconde ! C'est là que j'ai remarquée que le tome 2, puis le tome 3, se déroulaient sur une période très courte. Une semaine tout au plus. Mon cerveau n'a pas l'habitude des histoires avec une temporalité si réduite. Mais même si l'action se passe dans un laps temps très court, voir peut-être grâce à ça, je n'en ai pas du tout perdu la notion dans le récit ! 

Outre le traitement du temps, les descriptions sont saisissantes. Et parfaitement effrayantes ! Je ne souhaite jamais voir le lieu où Emma et Jacob ont atterri ! L'atmosphère glauque et sombre qui habite la saga depuis le premier tome est largement décuplée dans cet unique lieu. Des particuliers en esclavages, des pirates, des eaux nauséabondes… pas le meilleur endroit pour y passer ses vacances ! Emma et Jacob vont vite l'apprendre. 

Car non seulement c'est un lieu de cauchemar, mais c'est l'endroit que l'on va voir tout au long de ce dernier tome ! Comme si je ne faisais pas assez de cauchemar comme ça... Cependant, je me dois de modérer mon enthousiasme. Et ce pour plusieurs raisons non négligeables.

Un des plus gros problème que j’ai rencontré au cour de ma lecture est l’ennuie. Cette raison est peut-être purement ma faute. J’ai eu la très mauvaise idée d’enchaîner les deux derniers tomes de cette trilogie, idée qui me semblait au début pertinente mais que, après une centaine de pages, j’ai amèrement regrettée. Quand on connaît bien le style d’un auteur, il est facile de deviner ce qui va arriver. Je ne sais pas si ce troisième tome est juste mortellement prévisible, ou si c’est juste que, comme j’avais lu le tome 2 précédemment, j’avais encore en tête les mécanismes de l’auteur, mais j’ai tout vu venir. Que un personnage est le second frère de Miss Peregrine, je l’ai vu. L’échec du sauvetage, idem. La trahison, n’en parlons même pas ! Le côté trop prévisible m’a gâché ma lecture. Je vous jure, cela m’a fait pousser des soupirs exaspérés comme j’en ai rarement poussés. 

Mais, voyez ma note, je ne l’ai pas relégué au rang de caca intergalactique. Et je vais vous dire pourquoi. L’auteur m’a sortie de mon indifférence et de ma lassitude avec les trois dernières pages. Je vous jure que c’est la pure vérité ! Il y a un retournement de situation qui m’a littéralement fait hurler d’indignation, de colère et, je l’avoue, d’angoisse ! Ceux qui l’ont lu voit sans aucuns doutes possibles de quel moment je parle. Et je dois dire également que je me suis attachée à ces personnages, à cet univers, et que même si la lecture de ce dernier tome a été quelque peu lassante par moment, agaçante par d’autres, frustrante également, c’est une saga qui dans l’ensemble se laisse volontiers lire. Mais sachez que le tome 2 est pour moi le meilleur de la saga.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire