vendredi 27 janvier 2017

Harry Potter Et L'Enfant Maudit de Jack Thorne, John Tiffany et J.K. Rowling

Prix : 21.00€
Format : Grand Format
Nombre de pages : 352
Genre : Théâtre / Fantasy
Edition : Gallimard Jeunesse
Collection : Hors Série
Numérique : Oui










Résumé : Être Harry Potter n’a jamais été facile et ne l’est pas davantage depuis qu’il travaille au coeur des secrets du ministère de la Magie. Marié et père de trois enfants, Harry se débat avec un passé qui refuse de le laisser en paix, tandis que son fils Albus affronte le poids d’un héritage familial dont il n’a jamais voulu. Quand passé et présent s’entremêlent dangereusement, père et fils se retrouvent face à une dure vérité : les ténèbres surviennent parfois des endroits les plus inattendus.

Le monde des sorciers n'est jamais totalement à l'abri
 de la magie noire.

Je vous retrouve aujourd'hui pour enfin vous parler de la pièce de théâtre Harry Potter Et l'Enfant Maudit, que beaucoup de personnes ont dévoré dès sa sortie, autant en anglais qu'en français. Mais j'étais dans la team des méfiants vis-à-vis de ce «nouveau» Harry Potter. Vous devez me connaître maintenant, cette saga est mon doudou, et je craignais de voir l'univers de base trop dénaturé. La forme en pièce de théâtre me laissait sceptique également. Remerciez encore une fois ma BU qui l'avait ! Et je dois dire que se fut une très belle surprise !

Dans ce livre nous suivons les aventures de Albus Severus Potter, un des fils de Ginny et Harry, qui va être envoyé à Serpentard par le choixpeau. Dans le train, comme son père dans sa jeunesse, il va rencontrer son meilleur ami, qui est le fils de Draco Malfoy. Un Potter à Serpentard, un Potter ami avec un Malfoy, ça nous met déjà un coup sur la tête !  En plus d'être un Potter Serpentard ami avec un Malfoy, il ne s'entend pas avec son père. Harry ne comprend pas son fils et Albus subit la célébrité de son père. Il regrette même d'être un Potter.

Comme je suis partie sur la relation compliquée entre le père et le fils, je vais poursuivre un peu sur ce terrain là ! Harry essaie vraiment de comprendre son fils mais il fait tout de travers. Dans la saga on voit Harry toujours du bon côté et le voir aussi perdu et désemparé m'a étonnamment plu ! Comme quoi, même les héros ont des problèmes avec leurs enfants, c'est rassurant ! Albus, qui veut se détacher de la célébrité de son père va faire des choses qu'il n'aurait jamais du faire, entraînant Scorpius, son meilleur ami, dans cette galère. Car oui, le souci relationnel entre Harry et Albus est l'élément déclencheur des actes du jeune garçon. Je ne vais pas vous dire ce qu'il va faire, mais c'est assez gros pour m'avoir donné des frissons et me dire que Albus était autant une tête brûlée (ou têtu ?) que son père ! Plutôt ironique pour quelqu'un qui ne veut pas lui ressembler, non ?

Bon, je sais que certains n'attendent que de savoir si j'ai aimé ce hors série. Car oui il est classé comme un hors série ! Beaucoup s'attendait à une suite de Harry Potter mais ce n'en ai pas réellement une. Je pense d'ailleurs que c'est pour cela qu'il y a eu quelques échos négatifs autour de cette pièce. Ne perdez pas de vue que ce n'ai pas une vraie suite à la première saga, mais juste une histoire à part.

Tout ça pour dire quoi en fin de compte...

Tout simplement que j'ai vraiment beaucoup aimé cette pièce ! La psychologie des personnages est assez poussée, l'intrigue est prenante, les décors familiers que l'ont retrouve... Il y a sans doute une petite pointe de nostalgie des Harry Potter, même si je les relis actuellement, qui a fait que j'ai beaucoup aimé ma lecture. La forme de pièce de théâtre peut perturber, je vous le dis franchement, mais ça n'enlève rien à nos émotions. Alors même si vous n'avez pas l'habitude de lire du théâtre, si vous aimez vraiment Harry Potter, vous le lirez sans aucun problème !


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire