vendredi 11 novembre 2016

Miss Peregrine Et Les Enfants Particuliers Tome 1 de Ransom Riggs

Prix : 7.90€
Format : Grand Format
Nombre de pages : 432
Genre : Jeunesse / Fantastique
Edition : Bayard Jeunesse
Poche : Oui (Edition Le Livre De Poche)
Numérique : Oui

Citation : "C'était une maison magique, où les enfants vivaient à l'abri des monstres, sur une île où il faisait toujours beau. Personne n'y tombait jamais malade et, bien sûr, personne ne mourait."








Résumé : Jacob Portman, seize ans, écoute depuis son enfance les récits fabuleux de son grand-père. Ce dernier, un juif polonais, a passé une partie de sa vie sur une minuscule île du pays de Galles, où ses parents l'avaient envoyé pour le protéger de la menace nazie. Le jeune Abe Portman y a été recueilli par Miss Peregrine Faucon, la directrice d'un oprphelinat pour enfants "particuliers". Abe y côtoyait une ribambelle d'enfants doués de capacités surnaturelles, censées les protéger des "Monstres".Un soir, Jacob trouve son grand-père mortellement blessé par une créature qui s'enfuit sous ses yeux. Bouleversé, il part en quête de la vérité sur l'île si chère à son grand-père. En découvrant le pensionnat en ruines, il n'a plus aucun doute : les enfants particuliers ont réellement existé. Mais étaient-ils dangereux ? Pourquoi vivaient-ils ainsi reclus, cachés de tous ?

On est tous un peu particulier au fond. 
Mais ces enfants le seront toujours plus que vous.

Pour une fois, je ne suis pas trop à la ramasse dans les nouveautés ! Je voulais l'acheter depuis un certain temps déjà, mais le prix me freinait. Puis, il y a moins d'un mois, à la Fnac, je l'ai vu dans les caisses en format poche. Pourquoi hésiter plus longtemps alors ?! Je l'ai commencé le soir même du jour de mon achat et, en une semaine, terminé. Mais ma vie ne vous intéresse pas des masses je suppose ? Passons donc au plus intéressant pour vous !

Abraham Portman est un grand-père fantastique. Il est très proche de son petit fils, Jacob, et lui raconte les moments les plus précieux de son enfance : ceux qu'il a passé sur une île où il ne pleut jamais, où il fait toujours bon vivre, où personne ne vieilli, et surtout, une île sur laquelle Abe et ses amis sont à l'abri des monstres. Car ses amis ne sont pas comme les autres. Olive peut voler, Millard est un garçon invisible, Emma peut faire du feu avec ses mains, Hugh a des abeilles dans le ventre, Bronwyn et Victor ont une force surhumaine, et bien d'autres encore. Mais Jacob va, en grandissant, ne plus croire aux histoires de son grand-père. Jusqu'à ce que ce dernier se fasse tuer par un monstre. Jacob l'a vu. Pourtant, personne ne le croit, et lui-même va finir par douter de ce qu'il a vu. Il ne savait pas encore qu'il allait rencontrer les enfants des histoires de son grand-père.

Résumer ce roman est affreusement compliqué, comme bien souvent je l'avoue… Ou c'est moi qui ait du mal à résumer correctement un livre, c'est possible. Mais passons, ce n'est pas le plus important ! Notez que j'ai dis, au tout début de cette chronique (que vous regrettez maintenant de regarder mais comme vous êtes déjà là, restez !), que j'avais lu ce roman en une semaine et que, pour une fois, le livre n'a pas fait de séjour dans ma PAL. Pourquoi donc il est passé si rapidement dans mes mains vous demanderez-vous, vu que vous êtes curieux. J'avais besoin d'un livre qui change des lectures que j'avais au même moment. Après, on entre dans ma vie privée, mais disons simplement que j'avais besoin de changer un peu, de laisser faire mes envies. Je ne regrette absolument pas ma décision d'avoir lâché ma lecture pour Miss Peregrine !

Nuançons quand même cet enthousiasme fort déplacé. Ce livre ne m'a pas transcendé non plus. Oui, il est sympa à lire, et il était parfait pour moi vu le moment où je l'ai lu. Mais ce n'est pas LE livre de l'année.

Le début du roman est un peu long. On ne voit les enfants que vers le milieu. Ouais, ça fait un peu tard comme première apparition. Je n'aime pas tellement les mises en place longues, qui traînent sur plus de cent pages. Même si cette mise en place est très bien faite, elle est vraiment trop longue à mes yeux. Et lente également. Ça ne bouge pas des masses, je vous préviens.

J'aime l'action. J'aime vraiment l'action dans un roman. Pas trop non plus, pas quand elle est "what the fuck". Ce roman a un rythme plutôt pépère. Même si à la fin nous avons le combat épic de rigueur dans les livres jeunesses, j'ai trouvé qu'il manquait cruellement d'action.

Je sais ce que vous vous dites : "Mais attends t'as aimé un truc ou pas m****??". Et bien je vais vous répondre. Oui, j'ai aimé l'ambiance parfaitement trouble, angoissante, glauque même, accentuée par les images qui peuplent le roman, et qui sont de véritables clichés d'époque. Je vous conseille de ne pas le lire trop tard le soir à cause des photographies ! Les personnages sont également responsables de cette atmosphère stressante et angoissante. J'ai eu l'impression d'être en 1940, dans un cirque, avec les gens qui avaient des particularités, comme la femme à barbe, vous voyez ? Je sais que vous me comprenez, donc je poursuis !

J'ai pratiquement tout dis. L'écriture est assez simple et contribue a une sensation de… comment le formuler… j'ai eu l'impression d'avoir un récit très pure, honnête. L'auteur ne nous fait pas tourner en rond avec des formulations alambiquées ou compliquées, c'est reposant à lire même si l'atmosphère m'a parfois fait serrer les fesses !
Dans l'ensemble, c'est un bon livre, vraiment sympa à lire. J'ai très envie de savoir la suite, ça prouve que j'ai bien aimé malgré les points faibles que j'ai pus relever ! Mais j'attendrais la sortie en poche, je ne veux pas que ça brise l'harmonie de ma bibliothèque...


1 commentaire:

  1. Il est dans ma PAL et il me tarde de le découvrir. Je n'ai pas été transcendée par le film mais j'ai bien aimé globalement, donc le roman m'intrigue. :)

    RépondreSupprimer