mardi 7 juin 2016

Les Chroniques Lunaires Livre 1 Cinder de Marissa Meyer

Prix : 17.90€
Format : Grand Format 
Nombre de pages : 416
Genre : Science-Fiction / Jeunesse
Edition : Pocket Jeunesse (PKJ)
Numérique : Oui
Résumé Humains et androïdes cohabitent tant bien que mal dans la ville de New Beijing.Une terrible épidémie ravage la population.
Depuis l'Espace, un peuple sans pitié attend son heure...

Personne n'imagine que le salut de la planète Terre repose sur Cinder, brimée par son horrible belle- mère. Car la jeune-fille, simple mécanicienne mi-humaine, mi-cyborg, détient sans le savoir un secret incroyable, un secret pour lequel certains seraient prêts à tuer...

« Dans ce passionnant mélange de conte de fées et de science-fiction, Marissa Meyer fait se rencontrer Cendrillon et Star Wars !! »

Quand Cendrillon est dépoussiérer, 
nous obtenons Cinder, cyborg et mécanicienne.

Cinder est une jeune cyborg, adoptée en Europe par Linh Garan, habitant de Neo-Beijing. Ce dernier est marié à Adri et ils ont deux filles : Pearl et Peony. Mais Garan est mort, atteint par la terrible maladie qui décime le monde, la létumose, appelée aussi la fièvre bleu. Depuis ce jour, Cinder est l'esclave de Adri. Un cyborg n'est pas un être humain et ne mérite aucun droit. Cinder est donc la propriété de Adri. Cette dernière en profite, lui volant l'argent qu'elle gagne au marché, l'empêchant de s'acheter un nouveau pied (une partie métallique chez Cinder !) et la faisant chanter avec le célèbre bal organisé tout les ans (si je ne me trompe pas !). 

Déjà ici nous voyons le parallèle avec le conte originel. Mais les différences sont pourtant visibles à cent kilomètres : Peony adore sa grande sœur Cinder, la jeune cyborg est débrouillarde, et en plus elle fera tout pour protéger Kaito, le jeune prince de la Communauté Orientale. Une femme comme elle est rare ! Elle déchire la classe !

Nous avons également une guerre avec les Lunaires, peuple ayant des pouvoirs incroyables et vivant sur la Lune, dont la reine est Levana. Une reine sadique, horrible, qui utilise ses pouvoirs, son magnétisme, pour faire croire le contraire. Elle se donne ainsi des airs de reine sauveuse et bienveillante, d'une beauté à couper le souffle. En réalité elle tient son peuple en esclavage. Et le prince Kaito va devoir traiter avec elle et affronter son magnétisme.

Niveau personnages et histoire, je pense avoir plus ou moins bien détaillé. Même si Kaito, alias Kai, est un personnage très important. En effet, il cherche à renverser la reine Levana en retrouvant la nièce de cette dernière, qui pourtant a été déclarée morte après que la reine elle-même ait incendié la chambre de l'enfant (aaaaah les histoires de famille hein ?). Pourquoi ? Sa nièce aurait pus lui voler le trône. Et Levana est assez possessive.

L'histoire est donc multiple. Et la pauvre Cinder va se retrouver pile au milieu de tout cela. Comme si elle n'avait pas assez à gérer avec son horrible belle-mère. Enfin, tutrice ! On voit les différents niveaux de cette histoire grâce aux deux points de vues présent dans le roman : le point de vue de Cinder, évidemment, et celui du prince Kaito, qui est centrer sur la politique de la Communauté et des relations avec la Lune. Tous les aspects de l'histoire sont vu grâce à ça !

L'écriture est de plus très fluide, parfaitement dosée. Les phrases sont bien faites, l'histoire avance bien, et nous avons toujours envie de connaître la suite, si bien que j'étais triste de ne pas pouvoir lire à cause de mes examens !

Une autre petite chose qui pourrait passer pour un point négatif mais en fait non. Je développe ! On sent la fin, la finalité, arriver à dix milles kilomètres. C'est prévisible et pourtant, à la fin, j'étais comme une gamine le soir de Noël ! On parle tellement peu de cet élément si important qu'on en vient à l'oublier ! Je suis sérieuse, avec les différentes intrigues de l'histoire on en oublie le côté le plus important. C'est impressionnant ! Je pense que c'est pour ça que je peux le clamer haut et fort : ce premier tome est un coup de cœur !

Cinder met déjà la barre très haute. Un premier roman à la hauteur de sa réputation à mes yeux ! Je n'ai qu'une seule envie : lire Scarlet fissa ! En espérant qu'il soit aussi bon que le premier. Sinon, je serais très déçue... Croisons les doigts !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire