jeudi 23 mars 2017

Sangsues Tome 3 et 4 de Daisuke Imai

Prix : 8.45€
Format : 12.8 x 18 cm
Nombre de pages : 194 (Tome 3) / 194 (Tome 4)
Genre : Thriller
Edition : Casterman
Numérique : Non




Résumé : Et si le remède était pire que le mal ?Yoko doute de sa capacité à vivre en parasite. Après l'espoir d'un nouveau départ, tout ce que semble lui offrir cette société parallèle, c'est une chute dans un monde où la violence fait loi. Yoko envisage alors de redonner une chance à l'enfer familial qu'elle a fui. Mais même la maison de ses parents n'est pas à l'abri des sangsues, et la jeune fille va l'apprendre à ses dépens.

La vie de Sangsues est loin d'être une partie de plaisir, 
surtout quand quelqu'un veut votre peau.

J'enchaîne encore les lectures niveau mangas ! Vous vous doutez bien que, à peine terminé les deux premiers tomes, j'ai couru à ma BU pour emprunter la suite ! Que j'ai, disons-le franchement, dévoré. Mais on enchaîne avant que je ne m'étale plus que nécessaire.

A la fin du tome 2 nous voyions un certain Tetris, embauché par Frankenstein (la fille blonde qui est dingue de Tsukinuma) pour se débarrasser de Sakura. Vu sa tenue, on sent que Tetris est très loin d'être quelqu'un de gentil ! Il va suivre Sakura jusque chez ses parents et faire des choses pas vraiment catholiques. Dans le tome 3 nous découvrons le personnage de Mother, qui est la femme qui a attiré Tsukinuma dans le monde des Sangsues, ainsi que Nanashi, un autre de ses protégés. Ces deux personnages sont très importants dans la vie de sangsues de Tsukinuma. Sakura va se retrouver bien malgré elle entraînée dans tous ça. Mais comme c'est pour Tsukinuma, elle n'hésite pas une seconde.

A la fin du tome 2 j'avais des questions plein la tête, la première étant tout simplement quel était le fil conducteur dans cette saga. J'ai eu ma réponse. Mother a été tuée par une sangsue aux cheveux rouge. Tsukinuma la pourchasse pour lui faire payer ses actes. Nous découvrons donc pourquoi il est devenu ainsi. Il faut dire qu'il y a de quoi ! Mother avait l'air d'être une femme adorable.

Dans ces deux tomes, il s'en passe des choses ! Je ne sais plus quoi dire ou taire… On voit la folie qui anime l'être humain quand il est touché dans sa fierté avec Tetris, qui voit que même Tsukinuma, alias "Kara la karapace vide", peut ressentir des choses, et n'est pas un tueur sans pitié. Frankenstein se retrouve aussi confrontée à ses actes ignobles. Elle désire la mort de Sakura car Kara est amoureux d'elle. Et madame ne le supporte pas. Cela va lui coûter très cher. Il y a tellement de personnalités différentes qui apparaissent que je ne sais encore une fois plus où donner de la tête ! 

Les dessins flattent toujours autant ma rétine. Il n'y a pas de folie, ce qui accentue le côté tragique de la vie de Sangsues sans pour autant rendre le tout parfaitement dramatique, voire glauque. J'aime ces dessins un peu atypiques, et je ne sais plus si j'en ai parlé dans la précédente chronique, mais après tout, le redire ne fera pas de mal !

Je suis plus qu’impatiente de savoir comment Sakura et Tsukinuma vont s'en sortir, ou pas d'ailleurs ! On peut dire que le mangaka a le sens du suspens : il a arrêté à un moment critique !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire