vendredi 25 novembre 2016

Lady Mechanika Tome 1 de Joe Benitez et Peter Steigerwald

Prix : 12.99€
Format : 17,3 x 26,5 cm (BD)
Nombre de pages : 112
Genre : Steampunk / Science Fiction
Edition : Glénat 
Collection : Comics
Numérique : Oui

Citation : "Pourtant, trouver la force d'affronter, puis d'accepter ces souvenirs douloureux est le seul moyen de se sentir entier." 








Résumé : Elle est l’unique survivante d’une terrible expérience qui l’a laissée avec deux bras mécaniques. N’ayant aucun souvenir de sa captivité ou de son existence passée, elle s’est construit une nouvelle vie d’aventurière et de détective privée. Elle use de ses capacités uniques pour agir là où les autorités en sont incapables. Mais la quête de son passé perdu ne s’arrête jamais. Les journaux l’ont appelée : “ Lady Mechanika ” !


Elle a été changée en une créature mi-humaine mi-mécanique, 
n'a aucun souvenir de son passé, 
et cherche désespérément a savoir qui elle est.

Vous me connaissez, je ne lis jamais de BD. Comme quoi, tout peut arriver, n'est-ce pas ? Je ne sais pas quelle mouche m'a piqué, mais je la remercie de tout mon cœur ! Je suis tombée sur une petite pépite !

Lady Mechanika est une jeune femme qui a vu sa vie bouleversée quand un savant légèrement fou a mélangé à sa chaire des éléments mécaniques. Et, comme si cela ne suffisait pas, elle n'a aucun souvenir d'avant son réveil en être mi-humain mi-mécanique. Son seul objectif est de savoir qui elle est. Mais un être aussi rare qu'elle attire les convoitises.

Alors qu'elle pourchassait un soit disant démon qui s'avère être, en réalité, un être comme elle, elle va rencontrer le flamboyant Blackpool, président de la compagnie d'armement du même nom, qui a pour lubie de mélanger chaire et mécanique. Pour lui, Mechanika est un objectif a atteindre. Il veut examiner ses membres mécaniques. Mais elle va lui montrer son désaccord en lui disloquant la mâchoire ! Faut pas l'énerver.

Je n'ai pas l'habitude de lire de la BD. Vraiment pas. Et pourtant, je n'ai pas eu tellement de difficultés à lire celle-ci. Malgré un début plutôt laborieux pour la novice absolue que je suis, qui a fait que souvent je ne lisais pas les bonnes bulles, j'ai pris le pli assez rapidement. L'histoire m'a donné des ailes et a effacé les premières difficultés avec une rapidité folle ! Vous vous en doutez, j'ai été conquise par ce scénario. Comment ont-ils trouvé cette idée ?! Je suis fan, c'est tout.

En plus d'un très bon scénario, l'illustration est très belle. Les traits sont assez grossiers au premier abord, mais il y a une telle quantité de détails qu'il faut souvent revenir une seconde fois sur l'illustration pour saisir tous les détails de la vignette. Pour certains, c'est handicapant, peut-être un peu fouillis, et moi-même au début j'ai eu du mal. Mais l'œil s'habitue (et, comme je l'ai dit, j'aimais trop l'histoire pour que cela gâche ma lecture) ! Et les jeux d'ombres et de lumières, juste extraordinaire ! Parfois je fouillais dans les ombres des illustrations pour voir un détail, tournant la BD à la lumière, comme si cela allait vraiment illuminer le coin d'ombre dans l'image... juste impressionnant ! Les couleurs collent parfaitement à l'ambiance steampunk du livre. Franchement, je le répète, je suis con-qui-se ! Je n'ai pas boudé mon plaisir (j'adore cette expression, pardonnez-moi !) !


Je ne peux pas faire l'impasse sur les personnages, tous plus intéressants (et originaux !) les uns que les autres. Lady Mechanika est une femme à la classe internationale. Elle sait se battre, elle a une répartie qui ferait taire n'importe qui, est une femme indépendante qui ne reçoit de conseils de personne, même de son fidèle comparse et ami, Archidald Lewis. Ce dernier est un alcoolique à l'histoire tourmentée, qui surveille toujours les arrières de Mechanika. Pourquoi aurait-elle besoin de quelqu'un pour surveiller ses arrières ? Car elle s'est mis à dos de nombreuses personnes, dont Balckpool, un méchant un peu trop stéréotypé à mon goût, mais qui a une bonne tête de méchant, et qui, quand il obtient pas ce qu'il désire, veut juste... le détruire, rien que ça ! J'espère voir une évolution dans son personnage, qui pourrait être beaucoup plus intéressant que ça, j'en suis certaine.

Je voulais revenir un peu sur l'histoire. Comme je l'ai dis, c'est du steampunk. Et j'adore le steampunk. Je n'ai pas l'occasion d'en lire très souvent, alors tomber sur une BD, qui se lit vite en plus, avec un scénario qui me plait vraiment, que demander de plus !? Et bien je peux vous donner la réponse : le tome 2. Simple mais efficace comme réponse, vous ne trouvez pas ? Mais j'ai entendu dire qu'il était moins bon que le premier. Alors je prie presque pour qu'il me plaise autant que le premier.


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire