vendredi 30 septembre 2016

Meg Corbyn Tome 2 Volée Noire de Anne Bishop

Prix : 8.20€
Format : Poche
Nombre de pages : 477
Genre : Bit-Lit
Edition : Milady
Collection : Bit-Lit
Numérique : Oui

Citation : "Parlez, prophétesse, et j'écouterai."









Résumé : Grâce à son don de clairvoyance, Meg Corbyn a gagné sa place auprès des dangereux terra indigene de Lakeside. Lorsque l’apparition d’une nouvelle drogue violente et addictive remet en cause le pacte fragile entre Autres et humains, la petite ville est de nouveau plongée dans la tourmente. Les aptitudes de Meg devraient permettre à Simon Wolfgard, dirigeant métamorphe de l’enclos, d’éviter un bain de sang. Mais encore faut-il pouvoir déchiffrer ses visions à temps. D’autant que l’homme qui veut récupérer la prophétesse se rapproche, mettant en péril les vies de tous ceux qui la considèrent à présent comme l’une des leurs.


Simon Wolfgard ne pensait pas qu’accueillir une Cassandra Sangue
pouvait se révéler aussi compliqué…


J’ai mis un moment a continuer cette saga alors que j’avais juste adoré le premier tome. Je l’avais tellement aimé qu’il a eu sa petite vidéo tout seul sur la chaîne. Alors pourquoi avoir attendu aussi longtemps me dirait  vous... J’ai découvert de nouveaux genre de romans, de nouvelles saga, et j'ai un peu (beaucoup) laissé la Bit-Lit de côté. Bon, et si je passais à la chronique ? Vous devez vous demandez ce que j'ai pensé de se second tome non ?

Petit plantage du décor : Meg a survécu. Elle a échappé au Contrôleur qui voulait la ramener dans sa prison. Les Autres de Lakeside la voient désormais comme une des leurs à part entière. C'est pas rien sachant que les Autres ne supportent pas les  humains… Mais peut-on considérer les Cassandra Sangue comme des humaines ? Le débat est aussi dans le bouquin hein ! Je n'invente rien. Mais continuons avant de faire une dissertation de philo.

Meg a trouvé sa place dans le monde des Autres. Et, grâce à elle, même les humains de l’Enclos on une place à part entière. Simon et les autres créatures du lieu les appellent “leur meute humaine”, qui est composé de toutes les humaines qui travaillent à l’Enclos. Que ce soit les Autres où les Humains, ils aiment tous Meg et ne veulent qu'une chose : la protégé. On l'avait bien compris dans le tome précédent avec les Élémentaires qui avaient déclenchées une tempête sur neige sur Lakeside jusqu'à ce que Meg soit déclarée saine et sauve ! Un peu extrême comme méthode, mais efficace !

Retrouver cet univers, qui est entre deux genre à mes yeux, a été une cure. Véritablement !  Comme je l'ai dis au début ça faisait un long, très long, trop long moment que je n'avais pas lu un Bit -Lit. Je l'ai lu en trois jours ! C'est écrit tout petit !! Il est moins épais que son prédécesseur, mais il est pas petit non plus. Bref, vous sentez le livre un tout petit peu addictif hein ! Comme le premier, donc un bon point !

Mais un point noir vient gâcher le début de la lecture… Personnellement aux premiers chapitres du roman j'avais beaucoup de mal à visualiser les lieux et tout autant pour visualiser l'enchaînement des scènes. C'était assez flou et même parfois je ne comprenais pas ce qui ce passait. Un peu problématique je trouve. Mais ce problème passe au fur et à mesure des pages : dès la cinquantième j'ai été à fond, une vraie toxico incapable de lâcher son bouquin !

Bien évidemment, les personnages sont toujours aussi intéressant. Le plus drôle est que tous les Autres de l’Enclos se sont aperçus que Simon commençait a avoir des sentiments pour Meg, et évidemment seul Simon ne se rend pas compte que penser “ma Meg” est un signe de possessivité et potentiellement de sentiments amoureux ! Je me demande comment ça va se passer tout ça *se frotte les mains*... Mon personnage chouchou a encore de l'importance dans se tome. De qui je parle ? Tess, évidemment !  Ne pas voir exactement ce qu'elle est, ne pas la voir en action lui donne un côté mystérieux que j'aime beaucoup. C'est intriguant à souhait !

Ce second tome vaut le premier, même si l'effet de nouveauté est un peu moins frappant que dans le premier. A part le démarrage, qui est un peu long, la suite se dévore comme un bon thé par un temps glacial !

Je vous l'avoue, au moment où j'écris cette chronique j'ai le tome trois en poche qui m'attend sagement. Je ne vais pas attendre un an pour le lire, juré !


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire