samedi 16 juillet 2016

Widdershins Tome 2 Le Pacte Du Mensonge de Ari Marmell

Prix : 15€
Format : Grand Format
Nombre de pages : 406
Genre : Fantasy
Edition : Lumen
Numérique : Non












Résumé : Widdershins est devenue une légende parmi les siens. La voleuse sans peur, aux capacités physiques presque surnaturelles, est désormais la tête brûlée de la guilde des Dénicheurs et – sans le moindre doute – la plus audacieuse de tous. Mais beaucoup la blâment pour les étranges événements qui ont secoué la cité et une ombre descend, toujours plus menaçante, sur Davillon : le nouvel évêque de la ville manigance, un mystérieux noble semble suivre Widdershins partout où elle va, et une créature à glacer le sang hante les rues la nuit…Toujours accompagnée d’Olgun, le dieu espiègle qui met tout son pouvoir à son service, la jeune aristocrate devenue voleuse va devoir affronter la menace qui plane sur la cité, sans tomber entre les griffes de la Garde de Davillon, où elle a pourtant quelques alliés inattendus.


La plus célèbre voleuse de Davillon est de retour, 
pour le meilleur mais surtout pour le pire.

Après ses mésaventures, et le mot est faible, du premier tome, Widdershins, escortée de Olgun, son petit dieu personnel, essaie de retrouver une vie normale. Mais la normalité, c'est surfait ! Avec une femme comme elle, il est assez compliqué de ne pas se faire harceler par d'autres Dénicheurs, gardes, et jeunes jouvenceaux en colère (oui oui, elle a du succès !). Elle a même du succès auprès des entités surnaturelles, pour vous dire !

J'ai mis un long, très long, trop long moment à me lancer dans le tome 2. Pourtant le premier tome m'avait conquis. Alors, pourquoi ai-je mis autant de temps à me lancer dans cette lecture ? Honnêtement, je ne sais pas. D'autres livres attiraient plus mon attention et m'ont détournés de cette saga pourtant si riche !

J'ai retrouvé dans ce second tome tous les éléments qui m'avaient fait aimer le premier. Je vous l'avoue (encore une fois !), j'aime beaucoup les histoires tragiques et dramatiques. Les Happy End, c'est pas pour moi (même si dans ce que je lis le Happy End est bien souvent inévitable...). Avec Widdershins, je suis gâtée ! En plus d'avoir un destin plutôt tragique (si si, je vous l'assure, elle prend cher), elle a un sens de l'humour qui se marie parfaitement avec le tragique de la situation.

Pour les personnages, nous avons de tout. Widdershins au destin tragique et à l'humour tranchant, Julien Bouniard, membre de la garde, tiraillé entre ses sentiments pour la jeune voleuse et ses devoirs, Robin, la jeune tavernière qui tente de maintenir l'affaire de la malheureuse Geneviève sur les rails, Renard, notre dandy favori qui a ses petits secrets... Un bel équilibre dans les personnages. Ce que j'aime le plus, c'est de voir que nous, lecteur, nous savons tout. Et oui, l'avantage du changement de point de vu, c'est que nous passons d'un personnage à l'autre, parfois même d'une histoire à l'autre, en une page.

Comme pour le premier tome, les changements de points de vus sont rapide et fréquent. Pas le temps de s'ennuyer ! Certes, le démon que Widdershins affronte ne laisse pas de place à l'ennuie. Ça joue. J'espère que jamais, jamais, ce démon n'existera vraiment. Cette saga va me faire avoir perd du noir, je suis sérieuse.


J'adore cette saga simplement parce que je ne vois pas comment ça pourrait bien finir pour Widdershins et Olgun. Je ne sais pas du tout à quoi m'attendre, et ça me plait ! Je jure de ne pas attendre un an pour lire le tome 3 !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire