mercredi 2 mars 2016

Let The Sky Fall (Tome 1) de Shannon Messenger

Prix : 17€
Format : GF (Grand Format)
Nombre de pages : 495
Genre : Jeunesse / Fantastique
Edition : Lumen 
Numérique : Non 
















Résumé : Personne ne s’explique que Vane Weston ait pu survivre, enfant, à l’ouragan qui a tué ses parents. À son réveil, étendu parmi les débris laissés par le passage de la tempête, il n’avait pas le moindre souvenir de son passé – à l’exception du beau visage d’une fillette ballottée par les vents. Malgré les années qui passent, l’inconnue rend de temps en temps visite en rêve au jeune homme, qui s’accroche à l’espoir qu’elle ne soit pas qu’un fantôme.
Il ne croit pas si bien dire. Mais si la jeune fille, Audra, est bien un être de chair et de sang, elle n’a en revanche rien d’humain ! C’est une sylphe, une créature liée au vent, qu’elle sait manipuler pour voler dans les airs, transmettre des messages ou livrer bataille. Sa mission ? Le protéger. Malheureusement, l’histoire se répète – une maladresse et Audra révèle à leur pire ennemi l’existence du garçon… Celle qui vient peut-être de causer la mort de Vane est aussi son seul espoir de survie : le jeune homme n’a que quelques jours pour comprendre qui il est vraiment ou c’est la mort qui l’attend.

Les nuages s’amassent au-dessus d’eux, et un vent mauvais balaie les sables du désert… Survivront-ils à l’orage qui se lève à l’horizon ? Retrouvez la patte unique de Shannon Messenger, de dialogues malicieux en scènes d’affrontements homériques, pour une histoire fantastique où brille une fois encore son immense inventivité.

Les sylphes sont parmi les humains, 
pour le meilleur comme pour le pire...

Vane Weston est le miraculé. Il a survécu à la tornade qui a emporté la vie de ses parents. Mais il n'a aucun souvenirs d'eux. Pas un seul, ni un visage, ni une parole. Juste rien. Enfin presque ! Juste un visage, celui d'une fille brune qui grandit en même temps que lui, qui le hante depuis la tornade.

Cette jeune fille, c'est la jeune Audra, qui a promis de protéger Vane au péril de sa vie. Après que son père se soit sacrifié dans la même tornade qui a emporter les parents de Vane.

Et ils sont tout les deux en grand danger. 
Nous découvrons notre jeune héros alors qu'il se liquéfie littéralement, la chaleur du désert ayant raison de lui. Mais son meilleur ami n'est pas d'avis de se laisser abattre par la chaleur. Voilà donc Vane qui sort, s'attendant au pire, avec la belle Hannah. Mais c'est sans compter sur sa gardienne, Audra, qui ne laissera rien passer. Pas même un petit bisou (d'ailleurs Vane est assez en colère de ne pas avoir eu son premier baiser... Oui a 17 ans il n'a pas encore embrassé une seule fille...). Et c'est là que tout commence.

Audra, pour éviter que Vane ne s'unissent avec une rampante (un terme quelque peu dégradant je dois dire !), a attiré un vent a elle. On pourrait se dire "Et alors ?"... Et bien les Foudroyeurs, mener par le cruel Raiden, ont détectés le mouvement d'air si peu naturel. Vane est donc en danger (et pas qu'un peu !) car Raiden sait où il est !

Je dois dire que j'ai été agréablement surprise par ce premier tome ! Tout d'abord l'écriture est un doux vent caressant notre peau. Shannon Messenger a une plume a vous remuer les tripes !

Ensuite, la couverture est vraiment sublime (oui, j'ose en parler !), en anglais comme en français. Elle donne le ton direct et nous permet de voir Audra avec une couleur qui met immédiatement dans l'ambiance... Oui je bave sur mon clavier en regardant la couverture, et alors ?

Ah j'ai presque failli oublier ! Les personnages ! Je l'avoue, je suis déçu que nous n'ayons que Audra et Vane près de nous... Très vite Vane ne va plus voir son meilleur ami, il y aura bien une petite sortie dans le dernier tiers du livre mais bon... Passons et parlons de Vane pour commencer !

Vane, jeune homme de 17 ans, qui a survécu a une tornade (vous imaginez la classe sur le CV ?!) et dans laquelle il a perdu ses deux parents (dont il ne se souvient pas d'ailleurs), est, au début du roman, franchement casse pied ! Pourtant, plus nous avançons... Plus il grandi. Il en apprend plus sur son peuple, sur sa famille, sur Audra, et sur lui-même. J'ai adoré voir cette évolution, de plus dans un seul tome (d'ordinaire le personnage principal met quelques tomes a vraiment mûrir, là pas du tout ! Faut dire être en danger de mort doit aider...!). Sans compter que nous voyons ses sentiments pour la belle Audra pendre de l'ampleur. Tiens, c'est une bonne transition pour parler d'Audra !

Audra, gardienne de Vane, soldat chez les Veilleurs... D'accord, d'accord, je parle chinois ! Alors explicitons un peu : les Veilleurs sont les guerriers du peuple des Sylphes, dont le père d'Audra faisait partie (et elle a bien suivi les trace de papa !). Elle en fait partie car elle veut finir la mission de son père : protéger les Weston. Oui, les, car son père devait protéger non seulement Vane mais aussi ses parents (ils étaient des Sylphes pas comme les autres, comme Vane, c'est évident !). Et nous voyons aussi une évolution chez Audra tout au long du livre. Je me suis beaucoup retrouvée en elle, dans son caractère bien trempé, sa loyauté, le fait qu'elle soit têtue et exigeante, mais aussi ses doutes sur sa mission, sa jalousie pour la vie que Vane a pu mener, avec deux parents adoptifs, alors que elle, elle n'a que sa mère qui lui en veut pour la mort de son époux (elle tient Audra responsable de la mort de son père oui), avec sa culpabilité d'avoir fait tuer trois personnes, et ses sentiments pour Vane qu'elle refoule pour rester loyal aux Veilleurs. Elle va elle aussi grandir, apprenant beaucoup de choses auprès du rebel Vane.

Ah, j'en profite ici pour dire quelques petites choses sur la mère d'Audra, Arella ! Alors elle est spéciale, déteste sa fille et est prête a la laisser mourir pour sauver Vane... Quelle mère est comme ça ?! De plus elle est la chute de ce premier tome ! Oui oui, je n'ai pas fais de faute : Arella est la chute de ce roman ! J'étais sur le cul en voyons tout les mensonges éclater au nez d'Audra et de Vane ! Rien que pour une fin comme ça, je vous conseille fortement ce premier tome !! 

En parlant de maman, deux lignes sur les parents adoptifs de Vane,surtout sur sa mère adoptive en fait... Vu comment elle traite Audra, je l'aime pas. Mais pas du tout ! D'accord, elle veut juste protéger son fils... Mais non, non et non ! (je sais que seul ceux qui ont lu le roman me comprenne ici...!)

Alors en résumé, des personnages principaux exploités comme il le faut, une intrigue prenante, de l'amour, et une chute fantastique, un premier roman très réussi dont je suis impatiente de connaître la suite !



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire