mardi 1 mars 2016

L'Antichambre Des Souvenirs Livre 1 De Iman Eyitayo

Prix : 9.50€
Format : GF (Grand Format)
Nombre de pages : 152
Genre : Drame / Contemporain
Edition : Editions Plumes Solidaires
Numérique : Oui 
















Résumé : J’ai toujours pensé qu’en frôlant la mort, je verrais toute ma vie défiler devant moi. Je me suis trompée. En réalité, je me suis retrouvée dans une antichambre en compagnie d’un « guide » qui m’a annoncé que je devrais revivre cinq moments de ma vie avant que mon sort ne soit décidé.
J’ai peur : vais-je survivre ou vais-je sombrer ?
Et si mon avenir dépendait de mon passé, des souvenirs que je dois désormais revivre ? Et si au contraire, ma vie ne tenait qu’à un fil, celui du hasard ?

Je m’appelle Dana, j’ai 32 ans et je joue ma vie.


Quand vivre ou mourir ne tient qu'à nos souvenirs...

Dana Bell est une jeune femme de trente-deux ans (si je me souviens bien, c'est ça !) qui apprend, alors qu'elle est dite stérile, qu'elle attend un enfant (pardon je divulgue un chouilla...). Elle et son mari, Alex, sont aux anges en apprenant la nouvelle ! Jusqu'à ce que Dana soit victime d'un grave accident de voiture qui la laisse dans le coma. Elle va devoir, pour savoir si elle va vivre ou mourir, revivre dans l'Antichambre cinq de ses souvenirs.

Dana va, dans ce premier tome, revivre trois souvenirs : un de sa petite enfance, un de son adolescence, et un de sa vie de jeune adulte. Pour ma part, se fut le premier souvenir qui m'arracha une belle grosse larme (vraiment, j'ai cru que j'allais chialer comme une madeleine !!). Je me suis revue à onze ans, comme Dana, et voilà (la fontaine quoi...).

Le personnage de Dana est vraiment très intéressant ! Je ne sais pas si c'est l'héroïne en elle-même ou l'écriture de l'auteure, mais je me suis fondue en Dana, vivant avec elle ces trois premiers souvenirs ! On pleure avec elle, on fulmine avec elle, on s'indigne avec elle (en fait, on ne la lâche pas d'une semelle !)... ! Je penche quand même pour le fait que l'écriture de Iman n'y est pas pour rien là-dedans (une chouette enquête nous attend les amis ! Je sors ma loupe pour éclairer ce mystérieux... mystère...!) !

Penchons-nous un peu plus sur la très belle plume de mademoiselle (ou madame?) Iman Eyitayo ! Tout d'abord Iman, bravo, une imagination remarquable (je n'aurais jamais pensée à une antichambre où l'on tombe quand on est dans le coma, et que notre sort dépendra de si l'on peut revivre nos souvenirs !) saupoudré d'une plume des plus délicates (je vous l'avoue je suis moi-même étonné par la belle tournure de ma phrase ! Sérieux je deviens poète, qui l'eut cru ?! Ne répondez pas s'il vous plait c'est pas la peine!).

Je me dois d'ajouter... Mein Got ! (oui je parle allemand maintenant!) Dana n'a pas eut une vie facile (même moi je suis pas à la hauteur là... ), loin de là ! Loin des beaux contes de fées raconté aux petites filles de cinq ans, loin des super héros Marvel qui sauve le monde... Elle a bien morflé la pauvre ! Et je l'avoue j'ai peur de lire les autres souvenirs... (je sens qu'on va lire le jour où elle a apprit qu'elle ne pourrait pas avoir d'enfant... * sanglot *) Iman, tu es sadique avec ton héroïne... Mais aussi avec nous !

Oui oui, vous avez bien lu ! Elle est sadique avec nous ! Je m'explique sans attendre : une fin comme ça c'est juste... Sadique ! (je suis heureuse d'avoir l'intégral à porté de doigts, je pense que le second va vite être lu ! Déjà que le premier m'a fait... Oh... Même pas trois heures...)

Iman, quand tu liras ma chronique... Espèce de sadique à la plume d'or ! Je préviens d'avance, je prendrais mon temps et savourerais chaque mot du second et dernier livre !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire