mercredi 2 mars 2016

King's Game Tome 3 King's Game Origin de Nobuaki Kanazawa


Prix : 15€

Format : GF (Grand Format)
Nombre de pages : 384
Genre : Thriller 
Edition : Lumen
Numérique : Non

Merci aux éditions Lumen pour ce service de presse !









Résumé : Été 1977, village de Yonaki. Les adolescents de ce petit hameau de montagne ont enfin trouvé de quoi pimenter leurs longues journées de vacances : Yûji, le meilleur ami du jeune Kazunari Honda, a reçu dans sa boîte aux lettres une étrange enveloppe noire qui contient un message… plutôt effrayant. Les jeunes gens décident de se prêter au jeu de son mystérieux expéditeur, le roi, et de relever le macabre défi : ils doivent toucher avant la fin du jour un cadavre humain…
Mais ce que Kazunari et ses amis prenaient au départ pour un canular vire en un rien de temps au cauchemar. D’autres missives leur parviennent – des challenges de plus en plus insurmontables –, et les habitants de Yonaki succombent un à un aux châtiments attribués par le roi, sous les yeux de la police impuissante. Pour les 32 villageois, c’est le début d’une partie d’échecs mortelle contre un ennemi invisible et tout-puissant ! Combien survivront au carnage ?

Dans la saison 3 de King’s Game, découvrez comment tout a commencé ! Plongez dans les entrailles de Yonaki et remontez le temps grâce à cette préquelle terrifiante…


Les origines du Jeu Du Roi enfin dévoilée...

Vous vous rappelez, j'espère, que dans la chronique du tome deux, je disais que le village de Yonaki me foutait les jetons... Et bien devinez quoi... ce tome, c'est le premier Jeu Du Roi, à Yonaki !! Juste en sachant ça, j'ai eu des frissons (d'excitation car je voulais savoir et un peu de peur car c'est le village le plus glauque qui ait jamais existé !)... Alors commençons par une mise en bouche !
                                     
Yonaki est un petit village perdu dans les collines, vivant de ses propres ressources et en paix. Enfin presque, car deux jeunes gens de ce charmant hameau sont victimes de... Comment l'expliquer... Personne dans le village ne tolère leur relation. Natsuko et Kazurani sont victimes de leur amour, et ne peuvent l'afficher... Car ils sont cousins. Et en plus ils font parties de l'une des famille les plus importantes du village, les Honda. Nous voyons même au début une altercation entre Natsuko et Yumiko, sa mère.

C'est peu après que la première missive arrive.

Le Roi met la barre très haute pour le premier ordre, qui concerne tout les adolescents du village de Yonaki. Les jeunes gens prennent le Jeu Du Roi comme une bonne blague et quelque chose qui pimentera leurs vacances d'été (personnellement... Je trouve le premier ordre juste répugnant !). Mais quand deux des adolescents meurent le lendemain, pendus, la peur commence a naître chez les jeunes qui avaient obéis et qui étaient toujours vivant. Ils ont essayés d'en parler au chef du village, qui est le grand père d'un des amis de Kazunari, mais il ne prend ça que pour un jeu débile sans importance.

Et le deuxième ordre vint, emportant trois autres villageois. Peu à peu, l'affaire va atteindre les autorités (police et gouvernement) qui va isoler le village pour que personne ne rentre ou ne sorte, puis ensuite pour une autre raison (ceux qui ont lu le tome 2 savent qui est le Roi, donc vous pouvez devinez pourquoi le village sera mit en quarantaine !).

Pour ceux qui n'aurait pas lu un seul King's Game, je vais faire les présentations ! Déjà nous avons Natsuko, qui est juste ma chouchoute, je l'adore c'est inconditionnel ! A son opposé nous avons Mitchiko, qui elle est une garce manipulatrice prête à tout pour survivre (même du pire... Surtout du pire.). Dans les amis proche de Kazunari nous avons Yuji, que nous voyons beaucoup, et Ryuji, qui est moins présent et peu exploité (c'est dommage je l'aimais bien lui...). Et Kazunari. Alors, devinette pour ceux qui ont lu au moins le tome 1 : Kazunari est le père d'un des personnages du tome 1... Il va aidé Nobuaki dans le 1 aussi... Non vous voyez pas ? Bah voyons ! C'est le père de Chiemi !! Et si ! (avouez le vous ne vous en rappeliez pas...) Et le père de Natsuko (ahah là il faut lire le tome deux pour comprendre, je n'en dis pas plus ! Et ce n'estpas la même Natsuko qu'au début de cette chronique, je précise !). Mais passons (oui j'ai un peu de mal avec tout les prénoms...) !

Pour beaucoup, moi la première, ce tome ci devait être une suite au gros choc de la fin du tome deux. Et quand j'ai lu que nous allions être dans le village de Yonaki... J'ai eu des frissons. De vrais frissons ! Ce village, avec le réalisme qui lui a été donné dans les deux tomes précédents, respire l'angoisse et la mort. Et nous découvrons un village pas si glauque que ça, observons, curieux, avide de savoir, ce village se vider de sa vie, gouttes après gouttes. C'était... Hypnotisant ! Je n'ai pas d'autre mot. Surtout que l'auteur a fait un truc qui m'a vraiment plu !

Dans les tomes précédents, Nobuaki est notre personnage principale. Mais l'écriture de l'auteur met une distance malgré tout entre nous et Nobuaki. Dans celui ci, l'auteur fait en sorte que nous aussi nous fassions partie du village. C'est un tout petit hameau, tout le monde se connait depuis des décennies et les familles se perpétues : c'est déjà un contexte plus intimiste qu'une classe, et je pense que c'est ça qui nous fait rentrer pleinement dans le village de Yonaki.

Ensuite, comme nous nous intégrons au village, les morts nous touches beaucoup plus, c'est comme si nous perdions un ami a chaque fois. De plus les morts sont bien plus travailler (la mort de Ume, la grand-mère de Kazunari, ou même de Mitchiko sont d'une finesse !), et nous touche en plein coeur (ceux qui on lu les deux précédents tomes savent le sort de Natsuko, et je vous le dit, j'ai versé ma petite larme !). La solitude de Kazunari après la fin du Jeu du Roi nous enveloppe nous aussi, les peurs de notre héros, les colères, tout !


Ce tome, angoissant a souhait, dans le village le plus morbide au monde, est mon préférer pour le moment. J'espère dans le prochain avoir la suite du tome deux, avec la promesse d'un tome sanglant et perturbant bien comme il faut !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire