mardi 1 mars 2016

King's Game Tome 2 King's Game Extreme de Nobuaki Kanazawa

Prix : 15€
Format : GF (Grand Format)
Nombre de pages : 377
Genre : Thriller
Edition : Lumen 
Numérique : Non 
















Résumé : Sept mois ont passé depuis le King’s Game qui a décimé la classe de seconde de Nobuaki. Le jeune homme a déménagé, rejoint un lycée différent et s’est rapidement fait de nouveaux amis. Pourtant, chaque soir, à l’approche de minuit, il fixe avec angoisse son téléphone, redoutant l’arrivée d’un SMS du roi. L’être maléfique qui a provoqué la mort atroce de ses anciens camarades semble cependant s’être évanoui dans la nature. Nobuaki finit par croire que le cauchemar est définitivement derrière lui…
Mais un soir de juin, la spirale infernale reprend. Cette fois, l’horreur monte d’un cran : les défis et les sanctions, tous plus terribles les uns que les autres, se succèdent avec frénésie. Tous les camarades de classe de Nobuaki sont terrorisés, perdus, abasourdis face à la tragédie… sauf une. Que sait-elle du jeu du roi ? A-t-elle un lien avec l’expéditeur de ces terrifiants messages ? Si Nobuaki veut sauver ses amis et mettre un terme au jeu, il va lui falloir le découvrir, et vite !

Dans la saison 2 de King’s Game, une course contre la montre mortelle commence… Récit saisissant dont le suspense va crescendo, King’s Game Extreme ne vous laissera pas un instant de répit. Nuits blanches garanties !


Après une fin mystérieuse, 
il me tardait d'en savoir plus sur le Jeu Du Roi.

Nous retrouvons Nubuaki exactement à la fin du précédent tome, quand il arrive devant sa nouvelle classe et que Natsuko se présente à lui. Alors déjà à la fin du dernier, quand j'avais lu le nom de Natsuko Honda, je me suis dis « Mais WHAT !? » et je voulais savoir le secret qui se cache derrière ce nom qui était, pour ceux qui ont lu le premier tome, plein de mystère (et de promesse aussi !).

Nobuaki va vivre dans la peur du retour du Jeu Du Roi pendant plusieurs mois. Et c'est quand il baisse sa garde que le Jeu lui revient en pleine face. Evidemment, quand il essaie de prévenir ses camarades que le Jeu du Roi est quelque chose de sérieux, il se fait littéralement défoncer car, comme dans le premier, on le soupçonne d'être le roi. Alors qu'il est lui aussi une victime ! Bon je vous l'avoue ça sentait un peu le réchauffer pour se moment là... Par contre le truc très sympa, c'est que, dans le premier ordre, il y a tout les premiers ordres qu'il y a eu dans le tome précédent (un chouette clin d'oeil et une magnifique hécatombe parmi les élèves de la classe de Nobuaki !) ! Imaginez un peu le bordel...

Alors allons plus en profondeur dans le roman. Déjà il faut noté que ce second tome est beaucoup plus gore que le premier (le coup des doigts... * frissons *). Vraiment, si vous êtes une petite âme sensible (et l'estomac fragile... Et très émotif aussi...) et bien ce tome-ci vous ferra faire des cauchemars ! En parlant d'être « très émotif »... C'est pas comme si nous avions le temps de nous attacher aux personnages avant qu'ils ne trépassent... C'est ça que je trouve dommage... A part Nobuaki, que nous connaissons déjà du premier tome, on ne s'attache pas vraiment aux autres (je ne me rappelle presque plus les prénoms des autres qui arrivent au temple à la fin...)... C'est dommage. Après on sait qu'ils vont tous ou presque mourir. Ça doit être pour cela qu'on s'attache peu à eux en fin de compte !

Je vais m'arrêter un peu sur la fin tiens ! Alors nous avons une conclusion sur la mère de Nobuaki qui va dans la chambre de son fils alors qu'il n'est pas là, et qui voit le cahier sur lequel il lui a laissé un mot. Elle ne lit que la première ligne... Mais nous nous allons avoir la lettre dans son intégralité ! Et se fut fort sympathique, très instructif ! Surtout avec le message qui s'inscrit sur la télé... Le prochain tome serra une boucherie !

Je dois ajouter que je l'ai lu, comme le premier, en moins d'un journée. Si vous aussi vous l'avez lu, dites-moi si vous avez vu les pages passer ! Pour ma part j'ai vu la page vingt, puis la cent-quarante, et puis les deux cents sont arrivées bien vite. Je ne sais pas ce qui fait qu'on n'arrive pas à lâcher le livre, mais je veux le secret c'est vraiment impressionnant ! De plus je trouve que l'atmosphère, vraiment lugubre par moment, est juste magnifique. J'avais parfois vraiment la trouille (surtout le village de Yonaki... Je hais ce village...) !


Le seul point noir à mes yeux c'est vraiment que nous n'avons pas le temps de vraiment nous attacher aux personnages avant qu'ils meurent. Si c'était le cas, je pense que je serais actuellement en train de maudire l'auteur c'est vrai... Mais je maintiens, la fin promet de grand chose pour le prochain tome, qui, je ne sais pas comment, sera encore plus dure et sanglant que le précédent ! 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire