lundi 29 février 2016

ALE 2100 de Sophie G. Winner

Prix : 4.95
Format : Numérique
Nombre de pages : 586
Genre : Science-Fiction / Jeunesse 
Edition : Autoédité 
Disponible en papier chez Nats Edition

Résumé Quand Lola, jeune étudiante, est inscrite par Eo, son compagnon de guerre sur le Net, pour un voyage hors du commun, jamais elle n’aurait imaginé affronter ça. 

Mais quel est donc ce futur pourri qu’on lui a réservé ? 

Et s’il devenait le tien, cher lecteur ? 

ALE 2100 :

Une aventure trépidante. 

Un monde alternatif. 

Une quête épique.


Mon Avis : A un moment, j'ai eu peur. Peur de la fin, qui m'est apparue comme logique et tellement prévisible à la cinq-centième page. J'ai vraiment failli me taper la tête contre un mur. Je pensais que ça allait être mon défaut du livre. 

Mais je suis sortie du roman tremblante, bouleversée, touchée, émue, la boule au ventre, le coeur au bord des lèvres, les yeux qui pique aussi, et même un peu changée. Comme beaucoup l'on dit, ce n'est pas QUE un roman, c'est une prise de conscience sur notre société moderne. Mais avec en prime une histoire d'amour qui envoie du pâté !


Alors nous voici propulsé en 2025 il me semble, dans la maison de la jeune Lola, Bruxelloise, et qui s'apprête à vivre l'expérience la plus incroyable de sa vie ! Grâce à Eo ("I-o" pour la prononciation !), un gamer que Lola connait depuis un bout de temps, elle va commencer son voyage dans ALE. Ce jeu représentera la planète en 2100 (sympa non !?) et une toute nouvelle interface va voir le jour avec lui : Sensation (je n'en dit pas plus !).


Mais Lola ne pensait pas qu'elle rencontrerait un jeune homme extraordinaire dans ce monde virtuel. Valens. Il apparaît comme ça, sans crier gare, et va d'ailleurs lui sauver les fesses ! Il est très mystérieux, ne lui dit que son nom (pseudo en fait) et va naître entre eux une relation assez étrange. Mais Valens n'est pas une IA (Intelligence Artificielle) ni un bêta testeur. Il est plus que cela, et surtout il est dans la merde jusqu'au cou. Lola, Eo, et l’Émissaire vont tout faire pour aidé Valens a enfin revoir la lumière du jour (je vous intrigue pas vrai ?), même à aller jusqu'à la capital Française pour cela !


Je dois ajouter que les personnages sont juste épiques ! L'Emissaire m'a énormément intrigué, avec ses mystères, le fait qu'il est haut placé... (et mes soupçons se confirment à la fin haha !) Et toujours élégant, peu importe la situation (eh, c'est toujours classe un grand Black comme ça ! Il a la classe c'est tout !). Eo, lui, est vraiment le boute-en-train de la bande ! Toujours positif, fin stratège, ami fidèle, et en plus toujours près à baver pour une jolie fille (comment il bavait devant Cerise, je vous jure un sketch à lui seul ! Et avec Sam à la fin olala ! ). De plus, IRL (In Real Life), il est très surprenant et j'adorerais qu'il existe vraiment. La rencontre entre Lola et Eo m'a émue ! 


Bon Cerise, n'en parlons pas ! (*frisson*) Je l'aime pas, mais alors pas du tout ! (et je sens qu'elle va encore bien foutre la merde celle là... Pardon pour mon langage mais c'est vrai quoi !)


Je l'ai dis au départ, vers la cinq-centième pages, je voyais gros comme une maison un problème pour le "réveil". J'ai donc fais la chose la plus stupide au monde : j'ai "feuilleté" la fin et découvert que j'avais raison (ça me tournait trop dans la tête, je DEVAIS savoir c'est tout...) et j'ai été déçu de voir que j'avais raison... Mais en fait, la fin m'a quand même fait verser ma larme, et preuve en est, je suis encore tremblante et j'ai envie d'avoir la suite sans attendre (Sophie je t'en supplie à genoux, oui à GE-NOUX ! vite, la suite ! Siteuplaiiiiit !) *kof kof*



Une fin qui donne envie de savoir la suite et qui nous fait bien rager (oh punaise oui !) et qui nous serre le coeur à un point tel qu'il n'existe plus ! 


Je le conseille avec force ! Plus qu'un livre, plus que de la SF, plus qu'une histoire d'amour, juste une merveille, qui vous laissera des images fabuleuses dans le crâne et les jambes en coton à la dernière page ! (Sophie, bravo, vraiment !) 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire